Appelez nous sur le : (+212) 5 35 65 79 44 

Le 3 mars 2016, Co-organisation par le CMERES d'un colloque international interrogeant l'opportunité d'un cadre juridique spécifique de l'entreprise sociale au Maroc. Le colloque a été organisé en partenariat avec la Fondation Hanns Seidel, la Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales de l'Université Sidi Mohamed Ben Abdellah-Fès, le département des sciences économiques et gestion-Fès et le Laboratoire de Recherche sur l'Entrepreneuriat et le Développement Local.

L’entrepreneuriat social est un phénomène émergent qui préfigure un dépassement de l'opposition classique entre profit et utilité sociale. Il trouve un écho particulier dans le contexte actuel, alors que se pose de façon pressante la question de la satisfaction de la demande sociale en matière de couverture des risques dans un contexte de ressources publiques rares et d’indifférence d’une grande majorité du secteur privé.

Le modèle de l’entreprise sociale, en dépit de sa capacité à répondre aux besoins sociaux, reste pourtant encore relativement peu développé.  Dans le contexte marocain, les acteurs s’intéressant à l’Entrepreneuriat Social situent les obstacles au déploiement des entreprises sociales dans l’insuffisance du cadre juridique et institutionnel pour encadrer la spécificité de ces entités.

Cette journée sera l’occasion d’étudier  dans quelle mesure ce contexte institutionnel et juridique actuel serait un  frein à l’essor et au développement de l’entrepreneuriat social au Maroc. Nous traiterons notamment des questions suivantes :

  • Que font l’Etat et les acteurs institutionnels pour encourager ce type d’entrepreneuriat ?
  • En quoi le cadre juridique actuel est-il insuffisant pour encadrer l’entrepreneuriat social ? Est-ce que cela à un rapport avec sa mission hybride ?
  • Y-a-t-il opportunité de créer un cadre juridique spécifique à l’Entreprise Sociale ?

Télécharger l'Affiche